Origine du parachutisme militaire

Pub Baz2coM
Cliquez les bannières

Après la Première Guerre mondiale, les États-Unis, grâce notamment à la société Irvin, disposent non seulement de parachutes de sauvetage, mais aussi de parachutes « sportifs ». Des essais sont entrepris par l’armée américaine en vue d’utiliser ce matériel à des fins militaires mais cette expérience reste sans suite.

https://www.youtube.com/watch?v=ltyacAzWObw

En revanche, dès la fin des années 1920, un militaire soviétique présente le concept à son état-major qui en voit immédiatement l’intérêt. Des tours à parachutes sont rapidement mises en place, permettant une utilisation massive par la population, tant féminine que masculine. De fait, dans les années 1930, le parachutisme est devenu l’un des sports les plus populaires en URSS.

En parallèle, l’Armée rouge crée les premières unités parachutistes, qui profitent de ce vivier d’adeptes. Il s’agit de « Bataillon d’aviation de destination spéciale ». L’arme aéroportée soviétique se développe alors à une vitesse fulgurante et, dès 1934, le monde entier est invité à en découvrir le résultat lors des grandes manœuvres de Kiev. En 1935, 4 000 parachutistes sont déjà formés, un chiffre qui augmente de 1 500 chaque année.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’utilisation des parachutistes s’intensifia et on verra, entre 1944 et 1945, la 1re armée aéroportée alliée devenir la plus grande formation aéroportée de l’histoire militaire.

Il est amusant de constater qu’initialement, les Russes sortaient par le toit, les Britanniques par le plancher et les Américains par les portes arrière.

Laisser un commentaire